Rapport annuel 2019 de la Conférence suisse des hautes écoles

Le rapport annuel 2019 fournit des renseignements sur les principaux dossiers en matière de politique des hautes écoles que la CSHE a traités au cours de l’année écoulée et sur les principales décisions qu’elle a prises. La fixation d’une coordination de la politique des hautes écoles à l’échelle nationale et la planification financière pour la période 2021 à 2024 ont été au centre des préoccupations de la CSHE dans l’optique de la préparation du message FRI pour les années 2021 à 2024. Ainsi, sur mandat de swissuniversities, la CSHE a notamment arrêté les priorités suivantes : encouragement de la relève scientifique, promotion de la relève dans les domaines subissant une pénurie de personnel qualifié (MINT, TIC, médecine et santé) et renforcement des compétences numériques des diplômés et du personnel scientifique. En 2019, la CSHE a aussi traité de questions relatives aux interfaces entre le domaine des hautes écoles et la formation professionnelle supérieure en ce qui concerne la formation continue et a approuvé une nouvelle ordonnance sur la coordination de l’enseignement dans les hautes écoles suisses.

Le rapport se trouve sous le lien suivant :  Rapport annuel 2019

La CSHE a pris connaissance des résultats du relevé des données sur les coûts de la formation en médecine humaine pour l’année 2018

Le projet « Relevé des coûts pour la formation universitaire et la recherche en médecine humaine (EKOH) », mené par la CSHE en collaboration avec la CDS, a pour objectif de déterminer les coûts totaux réels des études de médecine, à savoir les coûts de la formation en médecine humaine générés dans les universités et les hôpitaux universitaires (formation de base : bachelor et master). Les relevés établis pour les années 2016 et 2017 ont fourni pour la première fois en 2019 des données solides sur divers indicateurs de coûts (voir rapport EKOH). Le 1er juillet 2020, la CSHE a pris connaissance des résultats du relevé des données sur les coûts de la formation en médecine humaine pour l’année 2018.

Résultats du relevé des données 2018

Ordonnance du Conseil des hautes écoles pour l'accréditation dans le domaine des hautes écoles: ouverture de la consultation

Dans sa séance du 27.02.2020, le Conseil des hautes écoles a pris connaissance des modifications de l’ordonnance d’accréditation proposées par le Conseil suisse d’accréditation et il a chargé la conférence spécialisée et le SEFRI d’ouvrir la consultation sur le projet d’ordonnance. Vous trouverez les documents de la consultation ci-après comme fichier ZIP.

Le test d'aptitudes pour les études en médecine (AMS) devrait avoir lieu comme prévu

Le test d’aptitudes pour les études en médecine (AMS) devrait avoir lieu cette année, comme prévu, le 3 juillet 2020. Cela a été décidé par le Conseil des hautes écoles de la Conférence suisse des hautes écoles (CSHE) le 18 mai 2020 sur recommandation de la Conférence des recteurs des hautes écoles suisses, swissuniversities. Cette année aussi, entre 3800 et 4000 participantes et participants au test sont attendus. Le test d’aptitudes pour les études en médecine se déroule de manière décentralisée et simultanément dans au moins 8 lieux de test en Suisse avec plus de 20 locaux de test. swissuniversities est responsable de la mise en œuvre du test AMS.

Le communiqué de presse

Recommandation relative à l’admission aux études de médecine pour l’année académique 2020/2021

Sur la base du nombre d’inscrits qui lui a été livré par swissuniversities, le Conseil des hautes écoles a recommandé aux cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Berne, Fribourg, Tessin et Zurich ainsi qu’au Conseil des EPF d'appliquer un numerus clausus pour l'accès aux études de médecine humaine, dentaire, vétérinaire et chiropraxie pour l'année académique 2020/2021.

Le communiqué de presse

Ordonnance du Conseil des hautes écoles concernant l'admission aux HES: ouverture de la consultation

Dans sa séance du 29.11.2019, le Conseil des hautes écoles a pris connaissance du rapport du groupe de travail Admission aux HES et du projet d’ordonnance et il a chargé la conférence spécialisée et le SEFRI d’ouvrir la consultation sur le projet d’ordonnance. Vous trouverez les documents de la consultation et le rapport du groupe de travail ci-après comme fichier ZIP.

Hautes écoles universitaires et institutions universitaires : adaptation du modèle de comptabilité analytique

Lors de sa séance fin novembre 2019, le Conseil des hautes écoles de la Conférence suisse des hautes écoles a approuvé la version remaniée du modèle de comptabilité analytique pour les hautes écoles universitaires et les institutions universitaires. Le modèle de comptabilité analytique a pour objectif de fournir des données de grande qualité sur les coûts des institutions concernées et de contribuer de ce fait à la comparabilité des données. Cette révision a porté en particulier sur l’adaptation du modèle de comptabilité analytique aux nouvelles bases légales de la LEHE.

Lien vers le modèle de comptabilité analytique.

Ordonnance du Conseil des hautes écoles sur la coordination de l'enseignement dans les hautes écoles suisses

Dans sa séance du 29 novembre 2019, le Conseil des hautes écoles a pris connaissance des résultats de la consultation et a adopté l’ordonnance.
Vous trouverez le rapport et les prises de position concernant la consultation ci-dessous:

Vous trouverez le texte de l’ordonnance et le commentaire sous le lien suivant : bases légales.

Rapport annuel 2018 de la Conférence suisse des hautes écoles

Le rapport annuel informe sur les activités et les dossiers de la CSHE pendant l’année passée.
En 2018, l'accent a été mis sur des thèmes tels que la formation continue, les coûts des études en médecine humaine, la numérisation, les taux d'abandon d’études ainsi que les normes sur la coordination de l'enseignement dans les hautes écoles suisses. Enfin, la CSHE s'est également acquittée de ses tâches dans le domaine de l'adoption des budgets et de l'approbation des comptes annuels des organes communs. Le rapport se trouve sous le lien suivant : Rapport annuel 2018.

 
 

 

La CSHE fixe les priorités de la politique des hautes écoles à l’échelle nationale pour la période 2021-2024

Sous la direction de son président, le conseiller fédéral Guy Parmelin, la Conférence suisse des hautes écoles (CSHE) a poursuivi le 20 mai 2019 la discussion sur la planification stratégique présentée par la Conférence des recteurs des hautes écoles suisses (swissuniversities) pour la période 2021-2024 et a retenu la numérisation comme une des nouvelles priorités de la politique des hautes écoles. Elle a également défini le processus du calcul des coûts de référence et pris acte des résultats du relevé des coûts de la formation en médecine humaine.

Voir communication

Voir rapport projet EKOH

Le Conseiller fédéral Guy Parmelin préside pour la première fois la séance de la Conférence suisse des hautes écoles

La Conférence suisse des hautes écoles (CSHE) s'est réunie le 21 février 2019 sous la direction de son nouveau président, le Conseiller fédéral Guy Parmelin. Lors de sa première réunion de 2019, la CSHE a traité des questions stratégiques pour la période de planification 2021-2024.

Le communiqué de presse

Recommandation relative à l’admission aux études de médecine pour l’année académique 2019/2020

Sur la base du nombre d’inscrits qui lui a été livré par swissuniversities, le Conseil des hautes écoles a recommandé aux cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Berne, Fribourg, Tessin et Zurich ainsi qu’au Conseil des EPF d'appliquer un numerus clausus pour l'accès aux études de médecine humaine, dentaire, vétérinaire et chiropraxie pour l'année académique 2019/2020.

Il a recommandé à ces cantons ainsi qu’au Conseil des EPF de limiter le nombre d'étudiants admis au moyen du test d'aptitudes aux études de médecine en Suisse (AMS) qui aura lieu le 5 juillet 2019.

La compétence pour la procédure d’admission relève de swissuniversities.

Le communiqué de presse

Recommandation relative à l’admission aux études de médecine pour l’année acadé-mique 2018/2019

Sur la base du nombre d’inscrits qui lui a été livré par swissuniversities, le Conseil des hautes écoles a recommandé aux cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Berne, Fribourg, Tessin et Zurich ainsi qu’au Conseil des EPF d'appliquer un numerus clausus pour l'accès aux études de médecine humaine, dentaire, vétérinaire et chiropraxie pour l'année académique 2018/2019.

Il a recommandé à ces cantons ainsi qu’au Conseil des EPF de limiter le nombre d'étudiants admis au moyen du test d'aptitudes aux études de médecine en Suisse (AMS) qui aura lieu le 6 juillet 2018.

La compétence pour la procédure d’admission relève de swissuniversities.

Le communiqué de presse

Médecine : Décision de reconduire sous sa forme actuelle la procédure de sélection pour les études de médecine

Depuis qu’il a été introduit, le test d’aptitudes aux études de médecine en Suisse (AMS) a fait ses preuves comme instrument de sélection pour les études de médecine. Le 15 juin 2016 la CSHE a mandaté le Conseil suisse de la science et de l’innovation (CSSI) pour apprécier l’adéquation du test actuel, en tenant compte des débats existants en matière de politique de formation supérieure et de politique de santé. Une appréciation économique devait être menée dans le même temps, afin d’évaluer les aspects financiers et pratiques. La CSHE a prié le CSSI de soumettre au Conseil des hautes écoles un rapport sur l’orientation et le déroulement futurs de la procédure d’admission aux études de médecine. Le CSSI a livré ses conclusions fin novembre 2016.

Le communiqué de presse

Procédure d’admission aux études de médecine dans les universités avec numerus clausus (Rapport à l’attention de la Conférence suisse des hautes écoles)

Recommandation relative à l’admission aux études de médecine pour l’année acadé-mique 2017/2018

Sur la base du nombre d’inscrits qui lui a été livré par swissuniversities, le Conseil des hautes écoles a recommandé aux cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Berne, Fribourg, Tessin et Zurich ainsi qu’au Conseil des EPF d'appliquer un numerus clausus pour l'accès aux études de médecine humaine, dentaire, vétérinaire et chiropraxie pour l'année académique 2017/2018.

Communiqué de presse

Davantage de places de formation en médecine humaine

Le 18 novembre 2016, le Conseil des hautes écoles de la Conférence suisse des hautes écoles (CSHE) a approuvé la mise en oeuvre du programme spécial «Augmentation du nombre de diplômes délivrés en médecine humaine» lancé par le Conseil fédéral et le Parlement et financé par une enveloppe de 100 millions de francs. Les mesures proposées par la Conférence des recteurs swissuniversities – conjointement avec les augmentations déjà décidées par les cantons ces dernières années – permettront de porter le nombre de diplômes annuels en médecine humaine à 1350 d’ici 2025, soit à près de 50 % de plus qu’actuellement. Cette augmentation contribuera largement à réduire la dépendance de la Suisse par rapport aux médecins étrangers et à garantir le fonctionnement de son système de santé.

Le communiqué de presse

Factsheet « Programme spécial en médecine humaine » 

Le Conseil des hautes écoles approuve le programme spécial 2017–2020 «Augmentation du nombre de diplômes délivrés en médecine humaine»

Le Conseil des hautes écoles a adopté le 25 février 2016 le contenu et les modalités du programme spécial «Augmentation du nombre de diplômes délivrés en médecine humaine». La veille, le Conseil fédéral a décidé d’allouer le crédit supplémentaire correspondant de 100 millions de francs dans le cadre du message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation pendant les années 2017-2020. L’objectif de ce programme est d’augmenter progressivement le nombre de diplômes en médecine humaine pour atteindre le nombre de 1300 dès 2025. Il a chargé la Conférence des recteurs des hautes écoles suisses de coordonner le dépôt des requêtes.

Le communiqué de presse

Le Conseil des hautes écoles approuve les Directives d’accréditation et s’engage en faveur de la relève médicale formée en Suisse

Lors de sa séance du 28 mai 2015, le Conseil des hautes écoles de la Conférence suisse des hautes écoles a approuvé ses Directives pour l’accréditation. Par ailleurs, il a donné son feu vert à l’élaboration d’un programme incitatif spécial visant à augmenter le nombre de diplômés en médecine humaine sortant des universités suisses.

Communiqué de presse

Directives d'accréditation

Le test d’aptitudes pour les études de médecine plus sûr

Au vu du nombre d’inscriptions enregistrées, le Conseil des hautes écoles de la Conférence suisse des hautes écoles (CSHE) recommande à nouveau de limiter, pour l’année académique 2015/16, l’accès aux études de médecine humaine, dentaire, vétérinaire et chiropraxie dans les Universités de Bâle, Berne, Fribourg et Zurich. Le Conseil des hautes écoles entend en outre renforcer la sécurité du test d’aptitudes pour les études de médecine. C’est pourquoi il a chargé la Conférence des recteurs des hautes écoles suisses (swissuniversities) d’appliquer quatre mesures ciblées permettant de mieux protéger le test.

Le Communiqué de presse

Première séance de la Conférence suisse des hautes écoles (CSHE)

La Conférence suisse des hautes écoles (CSHE), qui est l’organe politique supérieur du domaine suisse des hautes écoles, a tenu aujourd’hui sa première séance, sous la présidence du conseiller fédéral Johann N. Schneider-Ammann. La CSHE met en oeuvre l’article 63a de la Constitution, qui charge la Confédération et les cantons de veiller ensemble à la coordination et à la garantie de l’assurance de la qualité dans l’espace suisse des hautes écoles. Les bases légales du nouveau paysage suisse des hautes écoles sont la loi fédérale sur l’encouragement et la coordination des hautes écoles, en vigueur depuis le 1er janvier 2015, le concordat sur les hautes écoles ainsi que la convention entre la Confédération et les cantons sur la coopération dans le domaine des hautes écoles (CCoop-HE).

Communiqué de presse

Annexes